Le PNUE et l’Économie verte – Quatre décennies de développement

1983-1992

  1. 1983 La Commission Brundtland  est établie par l'Assemblée générale des Nations Unies suite à une décision du Conseil d'administration du PNUE . Cette dernière a permis de:
    • créer la définition la plus répandue du concept de développement durable .
    • publier «Our Common Future», une publication pour les travaux futurs sur le développement durable.
    • d'influencer le  Sommet de la Terre de Rio, en 1992, ainsi que la Conférence de Johannesburg sur l'environnement et le développement, en 2002.
  2. 1987  Plan d'Action pour la Rivière du Zambèze. Cela a permis de:
    • définir des normes concernant les ressources d'eau transfrontières dans 8 pays: l'Angola, le Botswana, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.
  3. 1987 Le Protocole de Montréal relatif aux substances qui nuisent à la couche d’ozone est créé suite à la Convention de Vienne de 1985.
    • Près de 150 pays ont participés, ce qui a permis de réduire de 98% l'utilisation de  substances concernées qui appauvrissent l'ozone.
    • Des projets d'une valeur  de 2,79 milliards  de dollars (USD) ont été approuvé en vertu du Fonds multilatéral.
    • Des bénéfices en terme de diminution des émissions liés à l'atténuation des changements climatiques  estimés à 10 gigatonnes d'émissions de CO ₂ par an .
  4. 1988 Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat est créé par le PNUE et l'Organisation météorologique mondiale
    • Il a livré le rapports scientifique le plus influents et complet et en matière de changement climatique.
    • Le GIEC a joué un rôle décisif dans la mise en place de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et le Protocole de Kyoto.
  5. 1989 La Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux est adoptée.
    • Elle comprend 178 États membres et 14 centres régionaux de coordination pour le renforcement des capacités et le transfert des technologies, couvrant tous les continents.
    • Elle a permis de mettre en œuvre des Partenariats public/privé portant sur la gestion des appareils électroniques en fin de vie et les déchets électroniques.
    • Elle a permis la Déclaration de Carthagène sur la prévention, la minimisation et la récupération des déchets.
  6. 1991 La Charte des entreprises pour le développement durable a été adoptée lors de la deuxième Conférence mondiale de l'industrie sur la gestion de l'environnement (WICEM II). Cela a permis de:
    • jeter les bases de relations durables entre le PNUE et le secteur des entreprises.
    • d'améliorer de la capacité du PNUE à fournir des conseils stratégiques sur l'économie verte.
  7. 1991 Les Fonds pour l'environnement mondial ont été établis.
    • 182 États en font partie.
    • 57 milliards de dollars ont été rassemblés pour soutenir 2800 des projets dans plus de 168 pays.
    • 634 millions de dollars ont été alloués en tant que subventions directes à plus de 13.000 projets communautaires.
  8. 1992 La Convention sur la diversité biologique est crée.
    • 193 États en sont membres.
    • Les aires protégées ont doublé au cours des 20 dernières années, couvrant plus de 12% de la surface terrestre de la planète.
    • Le Protocole de Cartagena sur la biosécurité a été créé en 2000.
    • Le Protocole de Nagoya sur l'accès et le partage des avantages a vu le jour en 2010
  9. 1992 Les membres de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (Sommet de la Terre) adoptent la Déclaration de Rio et l'Agenda 21.
    • Elle a permis de définir un cadre pour le développement durable contemporain.
    • Grâce à cette Convention, des Traités historiques sur le changement climatique, la désertification et la biodiversité ont été créés.