United Nations Environment Programme environment for development

Suivre l'état de l'environnement dans le monde

Le 23 octobre à Berlin, les gouvernements et les parties prenantes ont lancé la 6ème édition du programme phare d'évaluation du PNUE, intitulé l'Avenir de l'environnement dans le monde (GEO-6). Le prochain GEO-6, qui sera lancé courant 2017, s'appuiera sur les processus d'évaluation régionaux et fournira une vue d'ensemble des facteurs environnementaux contribuant au bien-être humain et s'accompagnera d'une analyse des politiques permettant d'atteindre les buts et les objectifs mondiaux pour la protection de l'environnement. L'avenir de l'environnement dans le monde (GEO) est un mécanisme de consultation participatif et renforce les capacités. Sa finalité est de conduire une évaluation environnementale intégrée, et de présenter un rapport sur l'état, les tendances et les perspectives environnementales. Le GEO se présente également comme une série de publications visant à influencer les prises de décisions et faciliter les interactions entre les décideurs politiques et les scientifiques.

GEO-6 amorcera un processus en constante évolution. Il fournira la première référence intégrative à la lumière des grandes tendances mondiales et bénéficiera d'un accès ouvert aux données tout en tenant compte de l'égalité des sexes, des connaissances traditionnelles et des dimensions culturelles. L'évaluation posera les fondements d'une expertise socio-environnementale continue et sera menée à des échelles pertinentes. Elle sera dotée d'une thématique et d'une approche intégrée, ce qui permettra et orientera une transition sociétale ainsi que la poursuite des objectifs de développement durables ainsi que les objectifs environnementaux précédemment fixés au niveau international. Le renforcement de l'analyse décisionnelle au sein de GEO-6 aura pour but d'aider les états membre à se trouver sur la voie de la transition vers un futur durable.

Le mécanisme rigoureux d'évaluation a pour but de rendre les publications du GEO crédibles sur un plan scientifique mais aussi pertinentes sur un plan politique - des informations seront fournies pour renforcer la gestion environnementale et l'élaboration des politiques. Le GEO soutient un réseau aux multiples parties prenantes et appuie une coopération intra et inter-régionale dans le but d'identifier et d'évaluer les questions environnementales prioritaires aux niveaux régionaux. Les parties intégrantes du GEO peuvent être listées comme suit : un réseau mondial de centres de collaboration partenaires, un mécanisme de nomination transparent permettant aux gouvernements et aux autres parties prenantes la désignation d'experts, des groupes consultatifs chargés de formuler des orientations en réponse aux questions scientifiques et politiques ainsi qu'un processus d'examen par les pairs.

Grâce à l'utilisation de la méthodologie de l'évaluation intégrée de l'environnement (IEA), le PNUE a publié un total de quatre rapports GEO. Ces rapports délivrent une analyse sur l'état environnemental, les tendances rencontrées aux échelles mondiales et régionales et une description des perspectives plausibles selon les différents calendriers et les choix politiques formulés.

Chaque rapport GEO se base sur les conclusions des évaluations précédentes et s'inspire des enseignements passés.

Publications du GEO : GEO-5,  GEO-4,  GEO-3,  GEO-2000,  GEO 1

Evénements et réunions

Mar

25-26

Première réunion du groupe consultatif scientifique à Nairobi

du 25 au 26 mars 2015

(TBD)

Mar

26-27

Première réunion du Groupe de Haut-niveau GEO-6 à Nairobi First meeting

du 26 au 27 mars 2015

(TBD)

Apr

21

Conférences du réseau d'information régional sur l'environnement, différents lieux

avril à mai, 2015

(TBD)

Publications du GEO

RAPPORT DU GEO-5

GEO-5 est conçu comme l'évaluation la plus complète, impartiale et approfondie en son genre. Elle reflète l'ensemble des connaissances scientifiques récentes, s'appuie sur les travaux d'experts éminents, des institutions partenaires et du vaste corpus de recherches menées à l'intérieur et au-delà du système des Nations Unies.

RAPORT GEO-5 POUR LES ENTREPRISES

Le rapport GEO-5 pour les entreprises est dédié aux chefs d'entreprises devant s'assurer que les risques et les opportunités sont comprises, prises en compte, et transformés en avantage concurrentiel à long terme. Le rapport évalue les conséquences opérationnelles et les implications du marché et des politiques sur les tendances environnementales dans différents secteurs d'activité.

GEO-5 POUR LES JEUNES

TUNZA : Agir pour un monde meilleur est en partie un appel à l'action et en partie un recueil montrant comment les jeunes contestent le statu quo chez eux et dans leurs communautés. Écrit par les jeunes pour les jeunes, ce rapport examine une variété de tendances liées au système terrestre, et cherche à savoir si les objectifs environnementaux convenus au niveau international - comme les accords sur le changement climatique, la perte de biodiversité et les produits chimiques dangereux - sont atteints .

GEO-5 POUR LES GOUVERNEMENTS LOCAUX

Le rapport montre que les pressions sur l'environnement mondial ont de l'influence au niveau local. Inversement, les décisions et les réponses locales peuvent non seulement améliorer les conditions locales, mais aussi contribuer de manière significative à l'amélioration de l'état de l'environnement mondial.

MESURER LE PROGRÉS

Ce rapport présente les résultats d'une étude du PNUE qui, avec le soutien du gouvernement suisse, a catalogué et analysé les "objectifs environnementaux mondiaux" présents dans les conventions et les accords internationaux existants. Il pose la question fondamentale de savoir pourquoi les buts et les objectifs de ces instruments de politique n'ont pas été à la hauteur de leur ambition et des intentions d'origine.

FAIRE LE SUIVI DE NOTRE ENVIRONNEMENT EN MUTATION

Cette publication explique quel était l'état du monde il y a 20 ans et compare où nous nous trouvons aujourd'hui collectivement. Le but est également de montrer les directions à prendre suite à l'événement mondial Rio + 20. Le rapport souligne nos méconnaissances de l'état de l'environnement, dues à un manque de suivi régulier, de collecte et de compilation de données et se penche sur des sujets tels que la qualité et la quantité de l'eau douce, l'épuisement des eaux souterraines, les services écosystémiques, la perte de l'habitat naturel, la dégradation des terres, les produits chimiques et les déchets.