À propos de nos ambassadeurs

Les Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE aident à sensibiliser le public aux causes environnementales. Ils s'engagent dans des actions environnementales positives de grandes envergures en rapport avec le mandat et les activités du PNUE

Définition et critères de sélection
Afin d'assurer la cohérence des normes dans la sélection, la désignation et la participation de personnalités célèbres au activités du PNUE, l'organisation suit les lignes directrices et les critères approuvés par le Secrétaire Général des Nations Unies. Ces lignes directrices s'appliquent au Secrétariat, aux Fonds et aux Programmes de toutes les agences des Nations Unies.

  • Les individus invités à servir le PNUE en tant qu'Ambassadeur de bonne volonté doivent :
    1. Posséder un talent largement reconnu en lien avec l'environnement, les arts, les sciences, la littérature, le divertissement, les sports et les autres domaines de la vie publique.
    2. Etre une personne intègre qui possède une réelle envie d'aider, de mobiliser le public et de supporter les causes environnementales en général, et ce en suivant les objectifs et les principes du PNUE. Etre une personne qui s'engage et qui a le potentiel d'atteindre des auditoires significatifs, y compris parmis les décideurs politiques.
    3. Avoir des comportements environnementaux exemplaires dans son travail, dans sa vie quotidienne, et être passionné, inspiré et empathique envers l'environnement
    4. Être influant au-delà des frontières nationales, ayant ainsi la capacité de promouvoir les valeurs du PNUE au niveau international ;
    5. Etre au courant des objectifs, des valeurs et des activités du PNUE et être capable de les articuler; ne pas être engagé dans des campagnes de publicités pour des produits, des organisations ou des causes qui entrent en conflit avec les valeurs du PNUE et des Nations Unies.
    6. Posséder la personnalité et le charisme requis pour représenter le PNUE de manière adéquate.
  • Seul le Directeur exécutif du PNUE peut désigner les Ambassadeurs du bonne volonté. Cependant, le Bureau du Directeur exécutif doit informer le Secrétaire général de l'ONU de son intention de désigner un individu en tant qu'Ambassadeur de bonne volonté, et ce avant que tout engagement soit pris, soit pas moins de quatre semaines avant l'annonce de la désignation.
  • Les chefs des Bureaux régionaux du PNUE ne peuvent en aucun cas désigner les Ambassadeurs de bonne volonté.
  • Une notification doit être adressée au Secrétaire Général de l'ONU. Celle-ci devra expliciter l'intention de désigner un Ambassadeur de bonne volonté, une explication des raisons de la désignation, ainsi que les termes de référence proposés, et une confirmation qu'une évaluation a été menée pour vérifier la cohérence de la proposition.  
  • Les Ambassadeurs de bonne volonté ne sont pas considérés comme employés du PNUE et ne peuvent en aucun cas être nommé à un poste établi. C'est pourquoi ils ne recevront pas de 'Lettre de nomination'du PNUE en tant que telle, mais bien une 'Lettre de désignation' signée par le Directeur Exécutif du PNUE.
  • La 'Lettre de désignation' précise les termes de référence, l'étendue de la désignation, le statut et les droits des ambassadeurs.
  • La désignation d'un Ambassadeur de bonne volonté du PNUE doit être considérée comme rare et exceptionnelle. Le nombre de candidats désignés ne peut être plus élevé que trois par an. Cette limite a pour but de maintenir la valeur ajoutée liée à la désignation et de continuer à veiller à la substance et à la réciprocité de l'engagement.
  • Une personne ne peut pas être désignée 'Ambassadeur de bonne volonté du PNUE' si elle/il épaule déjà, en cette qualité et en même temps, un autre Bureau, Fond ou Programme des Nations Unies.
  • Les demandes pour la participation des Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE dans les activités des Nations Unies doivent être faites via la division du PNUE chargée de la coordination. Dans ce cas-ci, il s'agit de la Division de la Communication et d'Information Publique (DCIP).

Le rôle des Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE

  • Les Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE peuvent, sur invitation ou sur demande du Directeur exécutif ou du Secrétaire général de l'ONU, le cas échéant, s'engager dans des activités de sensibilisation du public; dans la collecte de fonds lorsque cela est autorisé et en conformité avec les règlements applicables, les règles, les politiques et les procédures des Nations Unies. Ils peuvent participer à certains événements des Nations Unies et visiter les opérations des Nations Unies sur le terrain.  
  • La division de coordination est responsable d'établir les termes de références spécifiques pour chacun des Ambassadeurs de bonne volonté. En général, cependant, on attend des Ambassadeurs de bonne volonté qu'ils:
    • Respectent l'impartialité et l'indépendance du PNUE et qu'ils s'abstenient de tout comportements susceptibles de discréditer le PNUE ou l'Organisation des Nations Unies.
    • S'abstiennent de toutes activités incompatibles avec les objectifs et les principes du PNUE et des Nations Unies.
    • Exercent un jugement pertinent et discret sur toutes les questions relatives à la performance de leurs fonctions pour le PNUE
    • Obtiennent des conseils en rapport avec les activités spécifiques qu'ils mènent pour le PNUE et/ou pour le personnel qui leur est affecté.

Conditions de service

  • Les Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE doivent être désignés pour une période de deux ans, renouvelable, fondée sur un accord mutuel des parties sur la base de l'exécution satisfaisante du rôle et de l'intérêt démontré à poursuivre la relation.  
  • Les Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE ne reçoivent pas de salaire, bien qu'un paiement symbolique de 1 dollar par an ou l'équivalent peut leur être accordé. Les Ambassadeurs de bonne volonté peuvent recevoir des indemnités de voyage et des indemnités journalières lorsqu'ils voyagent pour le PNUE.
  • Lors d'un voyage officiel ou lors de performances au service du PNUE, les Ambassadeurs de bonne volonté seront considérés comme ayant le statut 'd'Expert en Mission' pour le PNUE et l'Organisation des Nations Unies selon le sens de la Section 22, Article VI de la Convention sur les Privilèges et les Immunités des Nations Unies du 13 février 1946 ('La Convention Générale').
  • Même en leur qualité 'd'experts en Mission', les Ambassadeurs de bonne volonté n'auront pas droit à un laissez-passer des Nations Unies. Cependant, ils auront droit à un certificat lors de leurs déplacements officiels pour le PNUE, et devraient recevoir des commodités pour des déplacements rapides, similaires à celles accordées par les Gouvernements qui font parties de la Convention Générale aux détenteurs d'un laissez-passer des Nations Unies (Sections 25 et 26, Article VII de la Convention Générale).  
  • Lors de voyages pour le PNUE, un Ambassadeur de bonne volonté doit avoir droit à la norme de voyage normalement accordée aux hauts fonctionnaires officiels du PNUE. Un niveau plus élevé de déplacement nécessite l'autorisation préalable du PNUE/OED.
  • Les Ambassadeurs de bonne volonté qui sont autorisés à voyager aux frais du PNUE ou qui sont invités à fournir des services au nom de l'Organisation des Nations Unies auront droit, en cas de blessure, de maladie ou de décès lors de l'exécution de tâches pour les Nations Unies à une indemnisation conformément à ST/SGB/103/Rev.1. Une telle compensation doit être la seule payée par le PNUE/Nations Unies à l'égard de tels décès, blessure ou maladie liés au service et doit être payée par les Bureaux désignés, les Fonds et les Programmes des Nations Unies, qui est, dans ce cas précis, le PNUE.
  • Les Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE doivent être pleinement responsables d'arranger, à leurs propres frais, une telle assurance vie, santé et autres formes couvrant la période de leurs tâches au service du PNUE, dans les mesures qu'ils jugent appropriées. Ils ne sont pas admis à participer à l'assurance vie et à l'assurance santé disponibles pour les membres du personnel du PNUE. La responsabilité du PNUE/Nations Unies est exclusivement limitée au paiement d'indemnités dans les conditions décrites dans le paragraphe 22 de ces lignes directrices.

Communication and Information

  • DCPI veillera à ce que les compétences et les talents de tous les délégués soient bien utilisés au profit de l’Organisation, et que les délégués reçoivent des orientations régulières et appropriées sur leurs activités au service du PNUE.
  • DCPI doit faciliter la communication entre les sièges sociaux et les différents bureaux concernant la participation des Ambassadeurs de Bonne Volonté dans les activités et les événements de terrain.  
  • DCPI doit tenir une liste actualisée des Ambassadeurs de Bonne Volonté du PNUE et doit assurer que tous les changements de statut des délégués soient communiqués et reflétés dans des documents d’information pertinents pour le public et dans un laps de temps opportun.
  • DCPI doit être le point central pour la consultation et la communication sur les questions de politique relatives aux Ambassadeurs de Bonne Volonté du PNUE et des autres célébrités, y compris leur désignation et leur statut. DCPI facilitera également le partage d’information et des meilleures pratiques dans la gestion des relations avec les Ambassadeurs de Bonne Volonté.

Résiliation

  • La désignation d’un Ambassadeur de bonne volonté du PNUE doit être résiliée si, suite à l’examen par le PNUE, la personne désignée est incapable ou refuse d’effectuer le rôle envisagé dans les termes de référence ; si l’Ambassadeur de Bonne Volonté exerce une activité incompatible avec son statut ou avec les objectifs et les principes du PNUE ou de l’Organisation des Nations Unies ; ou si la résiliation est dans l’intérêt de l’Organisation.