Programme des Nations Unies pour l'environnement

l'environnement au service du développement

Ressources pour les Gouvernements

 
Accueil

Présentation

Le Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour l’Environnement a été créé le 15 décembre 1972 conformément à la résolution 2997 (XXVII) de l’Assemblée générale des Nations Unies, résolution portant sur les dispositions institutionnelles et financières pour la coopération internationale relative à l’environnement. Composé de 58 membres élus par l’Assemblée générale pour une durée de 4 ans et selon le principe de la représentation régionale équitable, le Conseil rend compte des activités de l’organisation à l’Assemblée générale via le Conseil économique et social des Nations Unies. Suite à la résolution 53/242 de l’Assemblée générale des Nations Unies – rapport du Secrétaire général sur l’environnement et les établissements humains – du 28 juillet 1999, il a été décidé que le Conseil d’administration du PNUE se constitue chaque année en Forum ministériel mondial sur l’environnement afin d’examiner les principaux défis émergeants dans le domaine de la politique environnementale.

Les principales fonctions du Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour l’Environnement sont énoncées dans la résolution 2997 (XXVII) de l’Assemblée générale des Nations Unies de la manière suivante :

a) Promouvoir la coopération internationale dans le domaine de l’environnement et recommander des politiques orientées dans ce sens ;

b) Fournir des directives générales pour l’orientation et la coordination des programmes relatifs à l’environnement dans le cadre des organismes des Nations Unies ;

c) Recevoir et examiner les rapports périodiques du Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’Environnement sur la mise en œuvre des programmes relatifs à l’environnement dans le cadre des organismes des Nations Unies ;

d) Suivre la situation de l’environnement dans le monde, afin d’assurer que les problèmes de grande portée internationale qui surgissent dans ce domaine fassent l’objet, de la part des gouvernements, d’un examen approprié et adéquat ;

e) Encourager les milieux scientifiques internationaux compétents et d’autres milieux professionnels à contribuer à l’acquisition, à l’évaluation et à l’échange de connaissances et d’informations sur l’environnement et, selon qu’il conviendra, aux aspects technique de la formulation et de la mise en œuvre des programmes relatifs à l’environnement dans le cadre des organismes des Nations Unies ;

f) Suivre systématiquement les incidences des politiques et des mesures nationales et internationales en matière d’environnement sur les pays en voie de développement, ainsi que le problème des coûts supplémentaires qui pourraient résulter pour lesdits pays de l’exécution de programmes et de projets concernant l’environnement, et veiller à ce que ces programmes et projets soient compatibles avec les plans et les priorités de développement de ces pays ;

g) Examiner et approuver chaque année le programme d’utilisation des ressources du Fonds pour l’environnement.