Le PNUE va former les Casques bleus aux défis environnementaux de la paix et de la sécurité Fri, Sep 21, 2012

Ce programme a pour but d'intégrer la gestion de l'environnement et des ressources naturelles dans la planification des opérations de maintien de la paix de l'ONU

| English   | 中文 

UN peackeepers in Juba, South Sudan, wirth hydraulically compressed soil blocks. The blocks have been used as an alternative to traditional bricks produced in timber-fired kilns, reducing timber and reducing water use by 30%.

, , , , Genève / Nairobi, le 21 Septembre 2012 - Un nouveau programme de formation destiné aux 16 opérations de maintient de la paix de l'ONU a été lancé par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). Ce programme a pour but d'intégrer la gestion de l'environnement et des ressources naturelles dans la planification des opérations de maintien de la paix de l'ONU.

Le lancement de ce programme marque le 20e anniversaire de la Journée internationale de la paix, qui est commémorée cette année sous le thème "une paix durable pour un avenir durable".

Dans le courant de l'année, les cours en ligne (e-learning) seront suivis par des milliers de militaires, policiers, soldats et civils faisant partie des forces de maintien de la paix. Cette initiative fait écho au rapport "Greening the Blue Helmets", publié par le PNUE plus tôt cette année. Ce rapport analyse comment les différentes missions de maintien de la paix affectent et sont affectés par l'environnement et la gestion des ressources naturelles. L'étude a révélé qu'il était possible d'améliorer considérablement les mesures de développement durable, et ce dans toutes les missions.

Alors que les opérations de maintien de la paix des Nations Unies jouent un rôle clé dans la reprise et la stabilité des pays sortant d'un conflit, elles ont une empreinte écologique importante et peuvent exercer des pressions considérables sur les ressources locales dans des régions fragiles.

"Les Casques bleus effectuent un travail laborieux, dans des situations difficiles et dans des régions où l'eau potable, les forêts et d'autres ressources naturelles essentielles sont souvent déjà sous pression. Ce programme de formation est donc une étape cruciale vers une écologisation des opérations de maintien de la paix", a déclaré Achim Steiner, Secrétaire général adjoint de l'ONU et Directeur exécutif du PNUE.

"Ces mesures peuvent notamment servir à réduire les conflits, à apporter une contribution importante aux efforts mondiaux visant à améliorer la gestion des ressources naturelles, et à répondre aux défis posés par le changement climatique", a ajouté M. Steiner.

Les cours ont été compilés avec l'assistance technique de l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) et l'Institut international du développement durable (IIDD). Ils mettent en évidence les avantages d'une gestion durable de l'environnement et des ressources naturelles au sein des opérations de maintien de la paix, et illustrent les impacts des politiques de maintien de la paix et des mandats de l'ONU sur l'environnement et les ressources naturelles.

L'initiative vise à établir l'ONU comme un modèle en matière de pratiques durables.

Un certain nombre de missions de maintien de la paix ont pris les devant et adopté des politiques environnementales, ainsi que de mesures visant à améliorer l'utilisation des ressources naturelles, indépendamment de cette initiative.

La Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a mis en place plusieurs mesures écologiques dont : l'utilisation de voitures électriques au siège central de la mission (à Naqoura), la production d'énergie à haut rendement énergétique, et la mise en place d'une usine de recyclage communautaire

En ce qui concerne la Mission intégrée des Nations Unies au Timor-Leste (MINUT), des changements simples (comme la mise hors tension des équipements électriques, ou le réglage des thermostats) ont donné lieu à une réduction de 15 pour cent de la consommation. En 2009, les dépenses annuelles en carburant de toutes les missions atteignaient 638 millions de dollars (USD), dans ce contexte la réduction obtenue par la MINUT représente une économie annuelle potentielle de 95,7 millions de dollars (USD).

D'autres missions ont instauré des mesures axées sur l'utilisation durable de l'eau, la gestion durable des déchets, de l'énergie, des transports et des bâtiments.

Le nouveau programme de formation vise à diffuser ces bonnes pratiques dans toutes les missions et à encourager les investissements dans les nouvelles technologies, les pratiques et les comportements qui permettent de réduire l'empreinte environnementale globale des missions de maintien de la paix.

Notes aux rédacteurs

Le Programme de formation, intitulé "Environment, Natural Resources and UN Peacekeeping Operations", peut être consulté à l'adresse: http://www.unitar.org/ptp/gbh

Plus de plus amples informations sur la Journée internationale de la paix, veuillez consulter l'adresse: http://www.un.org/en/events/peaceday/

Le rapport "Greening the Blue Helmets" peut être téléchargé ici

Le site web "Maintien de la paix des Nations Unies - Environnement et développement durable" peut être consulté à l'adresse : http://www.un.org/en/peacekeeping/issues/environment/

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Nick Nuttall, Directeur par intérim de la Division de la communication et de l'information et Porte-parole du PNUE, par Tél. : +254 733 632 755, ou par E-mail : nick.nuttall@unep.org

Salle de presse du PNUE (Nairobi), par Tél. : +254 20 7625022 / +254 20 762 3088 / +254 20 762 5261, ou par E-mail : unepnewsdesk@unep.org

David Jensen, chef de la coopération environnementale pour la consolidation de la paix, par Tél. : +41 22 917 8167, ou par E-mail : david.jensen@unep.org

 
comments powered by Disqus