L'équipe du PNUE au Nigéria en discussion sur les étapes nécessaires à la mise en œuvre du rapport de l'Ogoniland di, feb 5, 2013

Le PNUE a également souligné qu'en raison de fortes pluies dans l'Ogoniland, tout retard dans le nettoyage des déversements de pétrole ne ferait qu'aggraver les niveaux actuels de contamination

| English    

, ,

Nairobi / Abuja, 5 Février 2013 - Des représentants du PNUE, dirigés par l'Envoyé Spécial Erik Solheim, se réuniront avec de hauts fonctionnaires du  gouvernement du Nigeria et d'autres partenaires clés cette semaine à Abuja et Port Harcourt concernant la mise en ouvre de l'assainissement environnemental proposé par le PNUE dans l'évaluation de l'environnement de l'Ogoniland.

L'étude d'Aout 2011- l'évaluation la plus compréhensive de ce genre réalisée dans le Delta Niger a découvert une contamination de pétrole dans l'Ogoniland résultant des opérations d' industries de pétrole dans la zone depuis la fin des années 50. Cette contamination s'aggrave et a un impact négatif sur l'environnement. Le rapport recommande l'établissement d'une « Autorité de restauration de l'environnement de l'Ogoniland » avec un financement initial de 1 milliard de dollars, en addition à la mise en ouvre urgente de mesures pour atténuer les effets néfastes de la pollution du pétrole sur les populations.

Le PNUE a souligné également qu'en raison des fortes précipitations dans l'Ogoniland, le moindre délai de nettoyage des déversements de pétrole aggravera les niveaux actuels de contamination. En fait, la pluie transporterait le pétrole à travers les terres agricoles et s'infiltrerait dans les ruisseaux et les racines, ce qui conduirait à la destruction des cultures et autres plantes.

En juillet 2012, le gouvernement du Nigéria a mis en place le projet de restauration de la pollution des hydrocarbures pour entreprendre l'assainissement de l'environnement de l'Ogoniland et conduire des évaluations environnementales dans d'autres parties du Nigéria touchées parla contamination de pétrole.

Erik Solheimn, accompagné d'une équipe technique du PNUE, rencontre des fonctionnaires clés du gouvernement, les organisations non gouvernementales et des représentants de la société civile pour établir les étapes prochaines relatives à l'assistance d'un assainissement de l'environnement.

« En ce qui concerne l'Ogoniland, le Système des Nations Unies est engagé à appuyer le Gouvernement à travers un processus entier de mise en ouvre des recommandations du rapport. Au nom du PNUE, j'espère une action coordonnée et collaborative avec nos partenaires nigérians et internationaux pour endiguer la pollution de l'Ogoniland » a déclaré Solheim. « Nous pouvons seulement assurer la durabilité de l'environnement à travers le dialogue et la confiance. C'est dans cet état d'esprit que je dirige l'équipe du PNUE ici présente cette semaine. »

La restauration de l'environnement de l'Ogoniland est possible selon le PNUE mais pourrait prendre de 25 à 30 ans. En raison de la large extension de la contamination dans l'Ogoniland et les zones voisines et les degrés variés de dégradation, il n'y aura pas une seule et unique technique d'assainissement appropriée pour toute la zone. Par conséquent, une combinaison des approches sera à considérer nécessairement.

Un délai continuel dans la mise en ouvre des recommandations  affectera  non seulement les conditions de vie des communautés de l'Ogono mais conduira aussi à une expansion de la pollution. Dans le long terme, les découvertes de l'étude seront dépassées. Par conséquent, des évaluations supplémentaires qui causeront des délais additionnels seront nécessaires .Le PNUE espère transmettre ce sentiment d'urgence au cours de cette mission.

Notes aux éditeurs

L'évaluation de l'environnement de l'Ogoniland est disponible en ligne sur: www.unep.org/nigeria. Des fiches d'informations spécifiques sur 67 sites de contamination étudiés sont aussi disponibles dans le site web.

Erik Solheim, ancien Ministre norvégien de l'Environnement et du D éveloppement international est actuellement Président de la Direction de la coopération pour le développement à l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques). Il a été nommé Envoyé spécial du PNUE en 2013 pour traiter des questions relatives aux programmes conflits et catastrophes du PNUE.

Pour plus d'information, veuillez contacter:

Nick Nuttall, Porte-parole du PNUE et responsable Média Media (Nairobi)  Tel. +254 733632755 ou nick.nuttall@unep.or

 
comments powered by Disqus