L’environnement prend place d’honneur dans l’organisation des Jeux olympiques d’été 2008 Fri, Nov 18, 2005

Beijing/Nairobi, le 18 novembre 2005 – Le Programme des Nations Unies pour l’environnement et le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Beijing en 2008 (BOCOG) ont aujourd’hui signé un accord dans le but de rendre les Jeux olympiques d’été 2008 plus respectueux de l’environnement.

| English   

Le PNUE et Beijing signent un accord pour des Jeux verts

Beijing/Nairobi, le 18 novembre 2005 – Le Programme des Nations Unies pour l’environnement et le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Beijing en 2008 (BOCOG) ont aujourd’hui signé un accord dans le but de rendre les Jeux olympiques d’été 2008 plus respectueux de l’environnement.

L’accord est fondé sur les propositions ambitieuses de la ville de Beijing dans des domaines allant de la pollution atmosphérique, sonore et de l’eau aux transports, de l’aménagement paysager au rejet de déchets solides.

Un élément clé du projet, qui bénéficiera de la participation active du PNUE, porte sur les campagnes de sensibilisation.

En y apportant son expertise, l’agence onusienne en charge de l’environnement espère laisser une marque indélébile sur la Chine et la région en général, en matière d’organisation d’événements à participation de masse dans un environnement sain.

Les campagnes souligneront également l’importance de l’environnement en général pour atteindre un développement durable qui profitera aux générations actuelles et futures.

Dans 993 jours exactement, les prochains Jeux Olympiques d’été débuteront à Beijing, en Chine. Les Jeux suivront les traces de Jeux précédents, dont ceux de Turin 2006, en encourageant et en respectant un environnement sain.

Klaus Toepfer, le Directeur exécutif du PNUE, a déclaré lors de la cérémonie de signature aujourd’hui : « L’environnement est l’une des trois dimensions du développement durable, un développement qui respecte les hommes et la planète. A l’aide du sport et du Mouvement olympique, nous pouvons nous rapprocher de ce but en organisant des Jeux qui réduisent leur empreinte écologique et maximisent l’utilisation efficace des ressources. »

« Beijing s’est engagé à atteindre d’ambitieux objectifs environnementaux, dont les bénéfices se feront sentir à travers la société chinoise et dans le monde entier. Le PNUE est heureux d’être un partenaire dans cet effort et nous nous tenons à la disposition des organisateurs, pour offrir conseils et assistance en vue de faire de ces jeux les plus verts jamais organisés, a-t-il ajouté. »

La signature de l’accord vient une semaine après la 6ème Conférence mondiale sur le sport et l’environnement, qui a été conjointement organisée par le PNUE et le Comité international olympique (CIO).

La Conférence, qui s’est tenue sous le thème de « Sport, paix et environnement », a rassemblé près de 300 délégués, représentant plus de 100 pays différents qui ont adopté une résolution importante pour promouvoir le sport et l’environnement au 21ème siècle.

Eric Falt, le Directeur de la Division de la communication et de l’Information qui dirigera le volet onusien de l’accord de Beijing pour l’ONU, a noté que « le sport a la capacité de combler le foncer entre communautés et pays, et ainsi de contribuer à notre but commun de bâtir un monde plus stable et plus pacifique. »

« Cette stabilité dépend en partie d’un environnement sain et durable. Les engagements pris aujourd’hui par le Comité d’organisation des Jeux d’été de 2008 résonneront dans le milieu sportif et bien au-delà. Nous espérons porter ce message au peuple chinois et aux peuples du monde, grâce à des initiatives de sensibilisation bien ciblées et bien conçues, souligne-t-il. »

Les projets verts de Beijing démontrent l’engagement toujours grandissant d’organisateurs olympiques de mettre le sport au premier plan de la planification et de la conscientisation environnementale.

Pendant la conférence de Nairobi la semaine dernière, les organisateurs des prochains Jeux d’hiver à Turin, qui collaborent étroitement avec le PNUE, ont rendu public leur troisième rapport sur le développement durable.

Le projet HECTOR (HEritage Climate TORino) figure parmi les initiatives dévoilées. Il assurera que l’impact environnemental des Jeux d’hiver sera neutre, encouragera des hôtels « écologiques » et introduira des mesures visant à réduire les quantités d’eau utilisées dans la production de neige artificielles.

Notes aux éditeurs :

L’environnement a été déclaré la troisième dimension de l’Olympisme, aux côtés du sport et de la culture, par le Comité international olympique.

En reconnaissance de l’importance du sport pour bâtir un monde meilleur et plus pacifique et pour réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement, l’Organisation des Nations Unies a proclamé 2005, Année internationale du sport et de l’éducation physique afin de promouvoir l’éducation, la santé, le développement et la paix.

Le PNUE a élaboré un Programme très dynamique en matière de Sport et Environnement dans le but de promouvoir les liens entre les deux. En février 2003, le Conseil d’administration du PNUE a adopté une stratégie à long terme qui vise à renforcer davantage le travail du PNUE dans le domaine du sport et de l’environnement. La stratégie a également pour but de renforcer les partenariats avec les organisations sportives et les fédérations, et demande spécifiquement au PNUE d’initier une coopération avec les villes hôtes des Jeux olympiques.

Dans le cadre de son Programme Sport et Environnement, le PNUE travaille étroitement avec le Comité international olympique et d’autres agences sportives depuis 1994. En 2004, il a mis sur pied de nombreuses activités de sensibilisation environnementale lors des Jeux olympiques d’Athènes, en collaboration avec le Comité d’organisation des Jeux d’Athènes 2004 et d’autres partenaires.

Le PNUE est représenté dans la Commission du CIO sur le sport et l’environnement, qui se réuni régulièrement pour se pencher sur les questions environnementales qui touchent aux Jeux olympiques et pour conseiller le Conseil exécutif du CIO en matière d’environnement.

 
comments powered by Disqus