Des évènements sportifs se mobilisent derrière l'appel pour un Climat Neutre Wed, Feb 11, 2009

Pendant longtemps, la devise des Jeux Olympiques a été "Plus rapide, plus haut, plus fort". Dans le futur, elle pourrait aussi inclure l'expression "plus bas", faisant ainsi référence au carbone dont une moindre émission permettrait de limiter le changement climatique.

| English   | 中文 

, Nairobi, 11 Février 2009 -Pendant longtemps, la devise des Jeux Olympiques a été " Plus rapide, plus haut, plus fort". Dans le futur, elle pourrait aussi inclure l'expression "plus bas", faisant ainsi référence au carbone dont une moindre émission permettrait de limiter le changement climatique.

Des Jeux Olympiques d'Hiver à Sochi en 2014 à la Coupe du monde FIFA en 2010 qui sera accueillie par l'Afrique du Sud à la plus importante course de voitures de Norvège commençant demain - les principaux évènements sportifs à travers le monde envisagent de plus en plus de neutraliser leur empreinte de carbone dans le cadre de stratégies "vertes" en général.

Ces tournois sont les derniers participants en date à avoir rejoint le Réseau pour un Climat Neutre, une initiative menée par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) pour promouvoir une action globale et un engagement envers des économies et des sociétés à faible rejet de carbone.

Lancé il y a un an, le Réseau pour un Climat Neutre compte près de 100 participants dans le monde entier, comprenant de nombreux pays, villes, les principales entreprises internationales, des agences des Nations-Unies et des ONG.

Achim Steiner, Secrétaire Général Adjoint des Nations-Unies et Directeur Exécutif du PNUE, a dit : "Qu'ils aient lieu sur piste et terrain de sport ou sur glace et neige, les évènements sportifs déclenchent l'esprit de victoire chez des milliers de compétiteurs et des billions de spectateurs à travers le monde. C'est par conséquent en encourageant cette passion pour l'excellence que cela inclura de plus en plus la performance environnementale, avec des organisations sportives levant la barre toujours plus haut à chaque tournoi".

"En rejoignant le Réseau pour un Climat Neutre du PNUE, ils lancent le défi à eux-mêmes et aux autres de porter la cause du changement climatique à travers le plus puissant catalyseur de forces de la planète - le sport", a-t-il ajouté.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques d'Hiver à Sotchi en 2014 auront lieu dans un site naturel unique entre les rivages au doux climat de la Mer Noire et les hautes montagnes du Caucase couronnées de neige - une zone connue sous le nom de "Riviera Russe".

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Sochi ont pour but d'accueillir "les jeux de la neutralité carbonique", qui seront menés en investissant environ 1.75 billions de Dollars américains en économies d'énergie et en énergies renouvelables, en modernisant les infrastructures de transport, et en compensant les gaz à effet de serre provenant de l'usage de l'électricité, des voyages aériens et des mouvements de terre. D'autres initiatives environnementales incluent le développement de "ceintures vertes" dans la ville et la reforestation du Parc National de Sochi.

"Le sport dépend de l'environnement. En même temps, l'industrie du sport dépend de la consommation d'énergies et est un des accros aux gaz à effet de serre. Ce que nous avons est une grande opportunité et une grande responsabilité de faire et de promouvoir le modèle du climat neutre aux Jeux Olympiques - en réduisant notre empreinte de carbone à zéro. Conduits par notre engagement, motivés par nos prédécesseurs et inspirés par la nature unique et diverse de Sochi, nous sommes fiers de nous joindre au Réseau pour un Climat Neutre pour travailler avec les meilleures initiatives du monde et pour partager les meilleurs expériences et actes", a dit Dmitri Kolosov, le Chef du Département Environnement du Comité d'Organisation de Sochi 2014.

La Coupe du Monde FIFA 2010 - qui sera organisée dans 10 lieux à travers neuf villes sud-africaines - sera le premier tournoi mondial de football accueilli par une nation africaine.

La Coupe du monde FIFA 2010 aura la plus grande empreinte carbone de tous les évènements majeurs ayant pour but "la neutralité climatique" - estimée à l'équivalent de plus de deux millions de tonnes de dioxyde de carbone, les vols internationaux comptant pour plus de 65%. Compenser l'empreinte de carbone du tournoi pourrait coûter entre 6.8 et 12.0 millions de dollars américains, alors que compenser les vols internationaux reviendrait, à lui tout seul, à doubler cette somme, selon les récentes études de faisabilité réalisées par l'équipe Greening de la Coupe du Monde FIFA 2010.

Le Gouvernement sud-africain travaille sur un plan de compensation du carbone pour la Coupe du Monde et sur la garantie du financement de celui-ci par des donations. Le Gouvernement s'est aussi engagé dans une initiative de plusieurs millions de dollars - le Fond des Infrastructures de Transports Publics - d'améliorer les services de bus et de chemins de fer à temps pour le coup de sifflet de l'ouverture en 2010.

Souvent connu comme un "rallye d'hiver", le Rally de Norvège est l'évènement annuel de sports automobiles extrêmes avec plus de 20 équipes les unes contres les autres sur des pistes glacées et enneigées. L'édition de cette année, qui aura lieu du 12 au 15 Février à Hamar, a aussi pour but d'être le premier rallye à émission neutre.

Les organisateurs se sont engagés à entièrement compenser les émissions de gaz à effet de serre résultant des carburants utilisés par les véhicules en compétition, le support logistique, les voyages aériens et routiers, et sont en train d'inciter les compétiteurs et les autres organisations engagés dans le Championnat de Rallye de 2009 à se joindre à eux. Le Rallye de Norvège de 2009 présentera aussi un "Espace vert" où les nouvelles technologies pour les véhicules et les carburants à faible rejet de dioxyde de carbone seront exposées.

Le Directeur Général du Rallye de Norvège Even Wiger a dit : " Le Rallye de Norvège aspire à être la force agissante qui va changer les sports automobiles en sport à faible rejet de dioxyde de carbone. Les conducteurs sont des modèles à émuler, et les courses sont des laboratoires d'essai pour la nouvelle technologie et les carburants à faible rejet en dioxyde de carbone. Nos objectifs sont d'être une force agissante pour rendre tous les Championnats du Monde de Rallye climatiquement neutres, et avec bon espoir, cela influencera les productions de voitures et de carburants à concevoir en général des voitures peu productrices de dioxyde de carbone".

Deux autres organisations d'évènements sportifs de Norvège - le Grand Prix Norvégien et la Fédération Norvégienne de Golf - ont aussi rejoint le Réseau pour un Climat Neutre du PNUE.

Mis en scène dans les pittoresques fjords de la côte du sud de la Norvège, le Grand Prix Norvégien est l'un des plus spectaculaires évènements de hors - bord du monde et le plus grand évènement annuel sportif de plein air de Norvège avec plus de 100,000 spectateurs. Le projet du Grand Prix Norvégien est d'être un champion mondial pour un climat neutre en ce qui concerne les sports de bateaux, et de laisser l'héritage d'un élément durable aux générations futures.

Enfin, la Fédération Norvégienne de Golf (FNG) - la troisième plus grande association sportive du pays avec 122,000 membres - a l'intention de montrer que les terrains de golf peuvent servir de bons exemples dans la planification de secteur durable en créant des paysages culturels et modernes qui contribuent à la connaissance de l'environnement et à la prise de conscience. La Fédération s'est engagée à réaliser ses opérations pour un climat neutre à partir de cette année.

Paal Melbye, le Chef du Département d'Infrastructures, de Tournois et d'Evènements de Golf de la Fédération Norvégienne de Golf, a dit : "Nous voudrions rejoindre le Réseau pour un Climat Neutre parce que nous croyons que cela augmentera notre visibilité en tant que fédération sportive qui prend au sérieux l'environnement et le changement climatique. Le Réseau nous donnera aussi un contact de valeur avec les organisations de même opinion à ce sujet, en particulier le nombre croissant de membres des fédérations sportives et d'évènements participant au Réseau pour un Climat Neutre, dont nous pouvons dégager la meilleure pratique".

Les organisations sportives à travers le monde prennent la tête dans l'exécution des solutions pour combattre le changement climatique. En octobre dernier, les représentants de plus de 100 organisations sportives présents au Forum Mondial pour le Sport et l'Environnement 2008 (G-ForSE) co-organisé par le PNUE se sont engagés à réduire leurs empreintes de pas carboniques et ont encouragé les personnalités sportives à agir comme les avocats de l'environnement.

Le Programme des Nations Unies pour l'Environnement a été activement impliqué dans le travail sur le sport et l'environnement pour bien plus d'une décennie. Le PNUE travaille à promouvoir l'intégration des considérations environnementales dans les sports ; à utiliser la popularité des sports pour promouvoir la prise de conscience environnementale et le respect de l'environnement parmi le public, particulièrement chez les jeunes ; et à promouvoir le développement d'équipements sportifs respectueux de l'environnement et la fabrication d'équipements de sport respectueux de l'environnement.

 
comments powered by Disqus