Lancement de l'initiative majeure « FIFA 2010 Green Goal » pour écologiser la Coupe du Monde de la FIFA Tue, Jun 8, 2010

Trois jours avant le coup d'envoi de l'un des plus grands événements sportifs mondiaux de la planète - la Coupe du Monde 2010 de la FIFA, en Afrique du Sud - une initiative majeure visant à écologiser et à réduire l'empreinte carbone de l'événement a été lancée à Johannesburg, ce mardi.

| English  | Español  | 中文 

, , , , Johannesburg (Afrique du Sud), le 8 Juin 2010 - Trois jours avant le coup d'envoi de l'un des plus grands événements sportifs mondiaux de la planète - la Coupe du Monde 2010 de la FIFA, en Afrique du Sud - une initiative majeure visant à écologiser et à réduire l'empreinte carbone de l'événement a été lancée à Johannesburg, ce mardi.

L'initiative est le résultat d'un partenariat entre les Fonds pour l'environnement mondial (FEM), le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et le ministère sud-africain des affaires environnementales (DEA).

L'initiative comprend trois projets principaux d'écologisation: l'implantation de systèmes d'énergies renouvelables dans six villes accueillant la Coupe du monde et une campagne de sensibilisation sur le tourisme vert, tous deux financées par le FEM, enfin un programme du PNUE pour compenser les émissions de carbone de onze des équipes de la Coupe du Monde.

Le financement du FEM d'un million de dollars va soutenir un projet important d'écologisation de lampadaires publics, de feux de circulation, et de panneaux publicitaires autour des stades de six villes accueillant la Coupe du monde – il s'agit de la ville de Tshwane (Pretoria), de Johannesburg, de Nelson Mandela Metropolitan Municipality (Port Elizabeth ), de la municipalité locale de Polokwane, de la municipalité locale de Rustenburg et de la municipalité de Manguang (Bloemfontein). Douze panneaux d'affichage, deux dans chaque ville, ainsi que 60 feux et 78 lampadaires dans ces six villes d'accueil, vont fonctionner à l'énergie solaire.

Un autre projet est celui des passeports verts, qui vise à encourager les visiteurs à faire des choix responsables lorsqu'ils visitent l'Afrique du Sud à l'occasion de la Coupe du Monde 2010. Le «passeport», un livret de 32 pages rempli de conseils et d'informations sur l'écologisation et le tourisme responsable dans chaque ville hôte, sera distribué aux 100.000 spectateurs de la Coupe du monde. (www.greenpassport.co.za)

Le ministère des affaires environnementales d'Afrique du Sud (DEA), en partenariat avec les ministères de l'Énergie, du Tourisme, avec le Fond Central pour l'énergie, Eskom et le comité organisateur local, a identifié cinq projets de compensation carbone pour aider à compenser les émissions des voyageurs. Ces projets sont les suivant:

• des cuisinières solaires, par « Solutions Sunfire »

• Le compostage du sol, par « Soil and More Reliance »

•Le programme de rénovation de l'éclairage par des solutions éconergétiques LED, par « Lemnis Ligthing »

• L'énergie éolienne, par « Mainstream »

• L'éclairage feu domestique - basa nge magogo project, par the « Nova Institute »

Les projets de compensation sélectionnés seront attachés à un calculateur de carbone, ce qui permettra aux voyageurs de calculer et de compenser leurs émissions en soutenant le projet de compensation de leurs choix.

Buyelwa Sonjica, ministre sud-africain de l'Eau et de l'Environnement, a déclaré: «Alors que nous accueillerons le monde entier, l'Afrique du Sud en tant qu'hôte de la Coupe du Monde doit construire un héritage durable pour le peuple. sud-africain. Le secteur de l'environnement souhaite qu'une partie de cet héritage soit un héritage « vert ». À cet égard, nous avons lancé plusieurs programmes qui devraient bénéficier des sud-africains de tous les horizons, maintenant et bien après le départ de nos visiteurs. "

Achim Steiner, Secrétaire général adjoint de l'ONU et Directeur exécutif du PNUE, a déclaré: «Nous sommes fiers de travailler avec le FEM et le gouvernement sud-africains, hôte de la Coupe du Monde de cette année, pour aider à écologiser l'un des plus grands événements sportifs sur terre. L'objectif est de démontrer que tous les secteurs de la société, y compris les grands événements sportifs, peuvent déclencher une transition vers une économie verte à faible émission de carbone. Et, ce faisant les joueurs, les officiels et des millions de fans à travers le monde seront ravi de faire partie de l'équipe gagnante du développement durable. "

"Les événements comme la Coupe du monde sont une occasion unique de présenter des technologies et des pratiques écologiquement rationnelles", a déclaré Monique Barbut, Directrice générale et Présidente du FEM. «Notre travail avec l'Afrique du Sud et le PNUE est d'augmenter le niveau d'énergie renouvelable produite dans les six villes qui accueillent les match, il aura un impact durable sur l'environnement local et mondial longtemps après le dernier coup de sifflet."

Enfin, onze équipes ont annoncé qu'elles allaient compenser les émissions causées par leur participation à l'événement. Ces onze équipes, dont les projets de compensations sont parrainés par PUMA, sont les suivantes: l'Algérie, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Ghana, l'Uruguay, l'Italie et la Suisse. Pendant ce temps, le Chili, l'Angleterre, la République de Corée et la Serbie se sont également engagés à compenser leurs émissions. Le PNUE espère que d'avantages de pays suivront d'ici le début du tournoi, le 11 Juin 2010.

L'empreinte carbone des équipes comprend les vols internationaux à partir et à destination de l'Afrique du Sud, les vols intérieurs et les entraînement de groupe pour les équipes et les officiels, et enfin l'hébergement dans les hôtels – soit un total d'environ 6.050 tonnes d'émissions de gaz à effet de serre.

Le projet d'écologisation, intitulée «Réduction de l'empreinte carbone des grands événements sportifs 2010, la FIFA et le Green Goal», a pour but de laisser un héritage durable qui sera poursuivi par les municipalités et les villes sud-africaines après le tournoi, dans le but d'économiser la consommation d'énergie au moyen de l'adoption de systèmes basés sur des énergies renouvelables et de pratique énergétiques efficaces comme l'illustre l'exemple de l'énergie solaire rétro unique. Ce projet fait partie du Cadre de travail d'écologisation nationale du gouvernements sud-africain.

Notes aux rédacteurs

• Après la Coupe du Monde, le PNUE procédera à une évaluation environnementale complète pour examiner la façon dont les principaux enjeux environnementaux ont été abordés par les organisateurs du tournoi et il compilera les expériences et les leçons apprises. Les efforts d'écologisation des villes d'accueil seront également évalués afin de déterminer comment les solutions d'écologisation ont été livrées et dans quelle mesure elles ont été appliquées avec succès.

• Une campagne de SMS a été lancé en partenariat avec des entreprises, à savoir., Foneworx et KPMG, afin de générer des fonds pour la compensation de l'empreinte carbone de l'année 2010.

• les détails de la campagne SMS sont les suivants: Montrez votre soutien au programme pour la compensation carbone 2010 par SMS, envoyez "GOGREEN" au 34066. Les SMS seront facturés à R2.00. Les SMS gratuits ne sont pas valables. Cette campagne n'est active qu'en Afrique du Sud.

• Eskom, partenaire de l'initiative d'écologisation a confirmé qu'elle fera don d'une partie des fonds issus de la quantité d'énergie verte produite, à partir du 11 Juin 2010 jusqu'au 11 Juillet 2010, dans un effort pour réduire son empreinte carbone pour l'année 2010. Eskom a aussi confirmé que ses partenaires: Cahora Basa, LEC et SNEL, qui sont des membre fonctionnels de la Southern African Power Pool, prendront part à cette initiative.

• En 2008, le bilan carbone de la préparation de la Coupe du Monde 2010 s'élevait à 2753 000 tonnes d'émissions de CO2. L'empreinte intérieure est estimée à 896 000 tonnes de CO2 alors que les émissions résultant de voyages Internationaux a été estimée à 1 857 000 tonnes d'émissions de carbone.

Pour d'éventuelles questions de la part des média, veuillez vous adresser a:

Shereen Zorba, Chef du bureau de l'actualité au PNUE, Tél: +254 713601259, E-mail: shereen.zorba@unep.org

 
comments powered by Disqus