Message du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à l'occasion de la Journée mondiale de l'habitat Mon, Oct 1, 2012

| English   | 中文 

Photo Credit: Ian D Walker / Shutterstock.com

, , , Changer les villes, créer des possibilités

La moitié de la population dans le monde vit désormais dans des villes et des métropoles. Dans un peu plus d'une génération, deux tiers de la population mondiale seront des citadins. À mesure qu'augmente la proportion de l'humanité vivant en milieu urbain, il devient d'autant plus nécessaire d'axer davantage nos efforts sur les villes pour réduire la pauvreté à l'échelle mondiale et promouvoir un développement durable.

La nécessité fait naître des possibilités. En améliorant l'aménagement et le

fonctionnement des villes, cela peut nous aider à nous orienter vers l'avenir que nous souhaitons, à savoir, vivre dans des villes qui offrent à tous leurs habitants un logement adéquat, l'eau, des services d'assainissement, des soins de santé et d'autres services de base,

qui proposent un enseignement de qualité et des débouchés, qui sont dotées d'immeubles consommant peu d'énergie et de systèmes de transports publics, bref, des villes auxquelles chacun de leurs habitants auront le sentiment d'appartenir.

Les bonnes pratiques de gestion de l'urbanisation existent dans toutes les régions et nous pouvons nous inspirer de ces exemples. Mais il nous reste un long chemin à parcourir pour réaliser l'objectif de villes viables à long terme et ouvertes à tous. Ce sont les zones urbaines qui rejettent le plus grand nombre de nos déchets et qui sont principalement

responsables de la pollution. Nombre d'entre elles sont particulièrement exposées aux catastrophes, notamment aux risques croissants associés au changement climatique. Et, s'il est vrai que nous avons atteint l'objectif de développement du Millénaire qui consiste à améliorer sensiblement les conditions de vie d'au moins 100 millions d'habitants de logements insalubres avant l'échéance de 2020, leur nombre en chiffres absolus continue d'augmenter. Près d'un quart des citadins, soit plus de 850 millions de personnes, vivent dans des logements insalubres ou des implantations sauvages.

L'expansion des villes a principalement lieu dans les pays en développement (90 %). Une proportion non négligeable de leurs habitants sont des jeunes, d'ici à 2030, jusqu'60 % de l'ensemble des citadins auront moins de 18 ans. Il est impératif que ces jeunes aient accès à des emplois décents et à un enseignement de qualité.La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20), qui s'est tenue cette année, a souligné l'importance que revêtent les villes pour édifier des sociétés durables sur le plan économique, social et environnemental. Elle a indiqué que les partenariats mondiaux occupaient une place centrale pour mettre en ouvre le Programme pour l'habitat et a mis en évidence le rôle clef joué par les municipalités dans la définition d'un projet de villes viables, de l'aménagement de nouvelles zones urbaines à la restauration

des vieilles villes et des quartiers anciens. À l'occasion de cette Journée mondiale de l'habitat, prenons dès à présent l'engagement d'ouvrer de concert pour assurer une gestion intégrée et holistique des zones urbaines pour le bien des peuples et de la planète.

 
comments powered by Disqus