De la Montagne à la mer: Investir dans les ressources environnementales d'Haïti ma, jun 9, 2014

Sur invitation du Président de la République, Michel Joseph Martelly, le directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner, a visité Haïti pour célébrer la Journée Mondiale de l'Environnement et pour explorer les potentiels écologiques du pays comme des éléments clés pour la croissance et la résilience.

| English    

, ,

Port Salut, Haïti, 9 Juin 2014 ? Le PNUE supporte le gouvernement haïtien dans ses efforts pour un reboisement durable et efficace dans la perspective d'accélérer la transition du pays vers une économie verte inclusive et la promotion de la croissance durable.

Ces efforts consistent à mettre l'accent sur les arbres de grandes valeurs commerciales (arbres fruitiers), le développement des énergies renouvelables (dont l'énergie solaire et éolienne), la coopération régionale pour la gestion partagée des ressources dans le cadre du Corridor biologique des Caraïbes, le développement intégré des zones marines et la gestion des ressources côtières.

Le Gouvernement d'Haïti, avec le soutien de la Norvège et du PNUE, a marqué de nouvelles réalisations spécifiques pour le développement durable dans le département du Sud à cet égard. En 2011, le PNUE a lancé une Coalition des Nations Unies baptisée «Initiative Côte Sud» pour promouvoir le développement durable et réduire les vulnérabilités dans ce département côtier. L'Initiative Côte Sud a appuyé la mise en ?uvre de plusieurs programmes thématiques environnementaux.

A travers cette coalition, le PNUE a aidé le Gouvernement à réaliser des principales «grandes premières» pour l'environnement en Haïti, comme les neuf premières zones côtières et marines protégées dans le pays et la première coopérative électrique dans le pays. Dans l'ensemble, avec le soutien de la Norvège, le PNUE a également créé le premier espace de dialogue entre les autorités gouvernementales et les donateurs sur les défis environnementaux et les solutions pour le département du sud.

Le Président haïtien, Michel Joseph Martelly, qui a invité M. Steiner en Haïti pour célébrer la Journée Mondiale de l'Environnement, a réitéré son engagement fort pour l'environnement, y compris en tant que pilier de son programme politique, en mettant l'accent sur ​​le développement socio-économique durable. «L'environnement est une priorité nationale et je suis reconnaissant pour le soutien que le PNUE fournit à Haïti. Recevoir le directeur exécutif est un signal positif à tous nos acteurs de l'environnement, et je suis honoré de l'accueillir dans notre pays », a dit le président.

En cette occasion, le président de la République et le ministre de l'Environnement, Jean-François Thomas, ont présenté le Livre Blanc d'Haïti sur l'environnement au Directeur exécutif du PNUE. M. Steiner a aussi visité des régions côtières et montagneuses dans le sud du pays avec le Président Martelly et le ministre de l'Environnement.

Il a annoncé que dans le cadre des programmes du PNUE en Haïti, la dernière forêt primaire restante d'Haïti, le Parc National Macaya, est une priorité croissante. « Une nouvelle phase de collaboration commence entre le PNUE et les ministères de l'environnement et de l'agriculture, dans le but de réduire les menaces pour les écosystèmes du Grand Sud d'Haïti - y compris de l'agriculture non durable, les incendies de forêt, la production de charbon de bois et bois de chauffage et l'industrie de la planche de bois », a déclaré M. Steiner.

En particulier, M. Steiner a souligné que le programme s'emploiera à renforcer les capacités de gestion du Parc Macaya; établir un réseau de zones marines et côtières protégées reliées au parc par des corridors biologiques; et développer des opportunités économiques durables en matière d'agroforesterie qui permettront une économie verte dans le département du Sud

« Avec la visite de M. Steiner, nous arrivons à un point important dans l'approche que nous mettons en pratique. Nous avons également inauguré conjointement la campagne de reboisement sur le sommet de la montagne, puis lancé une plantation symbolique de mangroves le long de la côte », a indiqué le ministre de l'Environnement, Jean-François Thomas.  

Le travail du PNUE en Haïti a été principalement soutenu financièrement et techniquement par le gouvernement de la Norvège envers lequel M. Steiner a réitéré ses sincères remerciements.

Lors d'une rencontre avec les représentants résidents des agences des Nations Unies en Haïti, Mr. Steiner a exprimé son appréciation du partenariat étroit qui se développe entre le PNUE et les agences les Nations Unies actives en Haïti.

« Notre collaboration à travers l'Initiative Côte Sud sur la protection des côtes, la reforestation, l'accès à l'énergie renouvelable conjointement avec le PNUD, la FAO, l'UNOPS et plusieurs ministères a montré des résultats prometteurs que ce soit à l'échèle départementale et au niveau national », s'est-il félicité.

« Malgré les nombreux défis auxquels Haïti fait face, il y a un sentiment palpable de progrès et d'optimisme quant au développement futur d'Haïti. Protéger et restaurer les ressources de l'environnement d'Haïti peut clairement jouer un rôle vital en assurant que les possibilités de développement économique à travers un éventail de secteurs tels que la pêche, le tourisme, l'énergie et les forêts représentent des investissements de grandes promesses », a conclu M. Steiner à l'issue de sa visite.

Pour plus d'information, merci de contacter : Maximilien Pardo, UNEP South Haiti Programme Manager- maximilien.pardo@unep.org. Peleg Charles, Officier communication Initiative Côte Sud, +509 4891 6327, Peleg.Charles@unep.org

 
comments powered by Disqus