Accueil                                        
      Contributeurs                                 
      Reflections                                
      Livres                                
      Rio+20 Petit guide de
      l’utilisateur
      Innovation                                    
      Micro                
      Le PNUE à l’oeuvre            
      Micro      
      WWW                                
      Star                                
 
 
 
Micro


Sous la loupe
Les lauréats des prix SEED
Promouvoir l’Économie verte au niveau des populations locales à Rio+20

L’initiative SEED est un partenariat mondial d’action sur le développement durable et l’économie verte.

Fondée par le PNUE, le PNUD et l’UICN, l’initiative SEED soutient les entreprises novatrices à petite échelle et exploitées localement dans le monde entier, dans la mesure où elles intègrent des avantages sociaux et environnementaux à leur modèle.

Les lauréats des Prix SEED 2011 ont été récemment annoncés lors d’une cérémonie tenue à Nairobi (Kenya).Comme l’explique Achim Steiner, Sous-Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies et Directeur exécutif du PNUE, « les lauréats des prix SEED font briller un modèle d’entreprise, non seulement par son succès mais aussi par ses résultats qui répondent aux impératifs environnementaux et sociaux des communautés et des pays à travers le monde. Ils soulignent qu’une transition vers une économie verte n’est pas qu’une perspective future. C’est une réalité qui façonne le présent et qui définira les années à venir si elle est accélérée et étendue. Rio+20 nous offrira cette occasion en juin prochain. »

Les lauréats représentent 35 jeunes entreprises novatrices situées dans les pays suivants : Burkina Faso, Cameroun, Égypte, Ghana, Kenya, Madagascar, Népal, Nigéria, Rwanda, Sénégal, Afrique du Sud, Sri Lanka, République-Unie de Tanzanie, Gambie, Ouganda, Zimbabwe.

The 2011 SEED Gender Equality Award Winner

Népal

Le « Programme de mobilisation communautaire pour la gestion des déchets solides » est une initiative visant à récupérer et à recycler les déchets de plus de 1 000 foyers et entreprises. Elle est menée par un comité de femmes pour l’environnement et est soutenue par la municipalité locale. Le recyclage a permis une réduction des déchets mis en décharge et les déchets organiques alimentent les installations de biogaz. Une coopérative d’épargne et de crédit a également été créée en vue d’octroyer des prêts aux 150 femmes membres.

Les lauréats des prix SEED 2011 (par pays)

Burkina Faso

  • Le « four à pain solaire » est un grand four hybride, fonctionnant à l’énergie solaire et au gaz, utilisable pour braiser et cuire. Les coopératives locales de femmes distribueront ce four grâce à un réseau de franchise.
  • Le « Centre de recyclage des sacs plastiques usagés », tenu par un groupe écologiste de femmes, a développé une technique pour fabriquer des accessoires de mode, des objets de décoration et des vêtements à partir de sacs plastiques usagés.
  • Dans le cadre de l’initiative« Voûte Nubienne – Construire des toits en terre au Sahel », l’association de la voûte nubienne forme des entrepreneurs pour construire des toits durables en terre non cuite grâce à des techniques ancestrales.

Cameroun

L’initiative « TAYAB ECO-ORCHARDS » vise à atténuer les effets de la rareté des terres qui accentuent la déforestation.

Égypte

L’initiative « Karam » est un partenariat mené par un entreprise locale afin de promouvoir les produits traditionnels égyptiens, faits à la main à partir de ressources naturelles ou recyclées.

The Gambie

L’entreprise GreenTech propose des briquettes faites de cosses d’arachide et des poêles économes en combustibles.

Ghana

  • L’entreprise Waste Enterprisers a développé des moyens novateurs de réutiliser les déchets humains afin d’améliorer les services d’assainissement pour les populations pauvres et de restructurer l’économie de l’assainissement dans les pays en développement.
  • L’initiative « Recycle Not A Waste – RECNOWA » forme et emploie les jeunes de la rue, issus de communautés défavorisées, pour ramasser les déchets plastiques et d’autres matériaux et les transformer en produits de créateurs fabriqués à la main.
  • L’entreprise Man and Man et ses partenaires commerciaux créent de l’emploi en fabriquant des poêles à biomasse à partir de ferraille.
  • L’initiative « Remplacer le bois par le bambou : de nouveaux revenus pour les communautés rurales au Ghana » agit sur l’ensemble de la chaîne des valeurs du bambou, de la reforestation à la production et à la vente de substituts de produits en bois et crée ainsi d’autres sources de revenus pour les communautés rurales.
  • Le Centre de conversion des résidus agricoles en transports ruraux et en produits renouvelables vise à établir un service de partage d’infrastructures novateur pour les fermiers ruraux, offrant des vélos-cargos pour ramasser les récoltes et les résidus agricoles, qui seront convertis en sources d’énergie renouvelable.

Madagascar

L’association SEPALI – Association communautaire des producteurs de soie offre une assistance technique et financière aux éleveurs de vers à soie, élevés sur des arbres indigènes et pouvant être intégrés aux produits agricoles existants.

Kenya

  • L’initiative « Renforcer l’autonomisation économique et sociale des femmes au niveau local dans le comté de Kitui grâce à la culture durable de l’aloe » génère des revenus dans les zones rurales et facilite la réhabilitation des friches en produisant des produits pour la peau à base d’aloe.
  • Le Centre d’innovation de Kisumu est une entreprise sociale visant à commercialiser des produits artisanaux recyclés, en coopération avec un groupe d’entraide local pour les femmes et les orphelins et un partenaire commercial national.
  • L’initiative « Intrants agricoles biologiques et produits agricoles » propose aux agriculteurs des intrants et des engrais biologiques certifiés et organise des ventes.
  • Le Centre communautaire de Watamu de gestion des déchets solides et des entreprises de recyclage crée une chaîne de recyclage du plastique. Cette initiative a permis de nettoyer les plages et d’offrir de nouvelles perspectives d’emploi aux femmes et aux jeunes.
  • L’initiative « Utilisez l’énergie solaire, sauvez des vies » forme des jeunes à la fabrication de lanternes à énergie solaire distribuées aux foyers ruraux pauvres.
  • L’initiative « Améliorer les entreprises sylvicoles des communautés côtières du Kenya » encourage les organismes communautaires et les petits agriculteurs à développer des activités en lien avec les mangroves , telles que l’aquaculture, l’apiculture et l’écotourisme.
  • L’initiative « Promouvoir le métier et l’application technologique du bambou pour conserver les forêts des collines de Taita » favorise les plantations de bambou et la commercialisation du bambou et des autres produits forestiers non ligneux et soulage la pression de l’abattage des forêts.

Nigéria

L’initiative entrepreunariale Sawdust des communautés Oko-baba de Lagos encourage le recyclage des déchets de sciure de bois, transformés en briquettes utilisées comme combustible de remplacement propre et peu onéreux pour les poêles.

Rwanda

Le Projet pour la production de spores de champignons comestibles est un pionnier de la production locale de spores de champignons primaires grâce à un laboratoire géré par une coopérative de femmes et de veuves porteuses du VIH.

Afrique du Sud

  • L’initiative Thrive [Prospérer] oeuvre dans les secteurs des déchets, de l’alimentation locale, de l’eau, del’énergie et de la biodiversité pour créer des bénéfices environnementaux tangibles, tout en renforçant les capacités, créant des emplois et générant des revenus pour les communautés locales.
  • « Communautés Everpix-ACTSA : les produits forestiers nat8urels et la gestion des ressources communautaires » vise à augmenter les revenus ruraux et stimuler la plantation d’arbres à travers la fabrication et la commercialisation de produits issus d’arbres indigènes cultivés par les communautés locales, tels que l’huile de noix de marula.
  • « Why Honey » est une jeune entreprise, souhaitant augmenter la trop faible population d’abeilles locale et mettre en place une chaîne d’approvisionnement basée sur le commerce équitable pour les produits du miel et l’apiculture en formant les apicultrices à devenir des micro-entrepreneurs.
  • « Développer une entreprise et une assocation Khomani San basées sur la culture et la nature »est une entreprise d’éco-tourisme employant les membres de la communauté autochtone locale. • La Coopérative agricole Imai est une coopérative de femmes, qui augmente et stabilise les revenus agricoles et la réduction des déchets en transformant les excédents de légumes frais en conserves.

Sénégal

  • « Vous nourrir, prendre soin de vous et vous embellir grâce aux mêmes plantes » est une coopérative de femmes. Un laboratoire phyto-pharmaceutique génère une chaîne d’approvisionnement d’ingrédients naturels selon les principes du commerce équitable.
  • L’entreprise familiale Réutiliser les déchets du charbon comme biocharbon produit du biocharbon à partir des déchets du charbon de bois et de l’argile.

Sri Lanka

L’initiative « Les produits communautaires, durables et commercialement viables de l’aloe vera comme revenus alternatifs pour les pêcheuses de corail de la zone de gestion de la barrière de corail de Kalpitiya » offre un autre moyen de subsistance aux pêcheuses qui utilisent les terres non fertiles des zones côtières pour produire des boissons et approvisionner l’industrie cosmétique.

Tanzanie

  • « Élever des papillons en faveur d’un tourisme et d’une conservation de l’environnement favorable aux populations pauvres » : Après la réussite du projet à Zanzibar, ce partenariat met en place un parc de papillons comme attraction touristique et génère parallèlement des revenus pour les agriculteurs locaux à travers l’élevage de papillons.
  • « Le recyclage des déchets plastiques comme alternative à la combustion et à la mise en décharge » collecte les déchets en plastique qui peuvent être vendus aux installations de recyclage de l’initiative. Elles produiront à leur tour des granules de plastique à usage industriel.
  • « Améliorer l’accès des agricultrices aux marchés rentables en développant une gamme d’outils à valeur ajoutée post-récolte de séchage solaire des fruits, en gérant et en utilisant les cultures horticoles pour approvisionner le marché local et régional en Afrique de l’Est » s’attaque au manque cruel de moyens de préservation des aliments et de stockage grâce à une technologie novatrice de séchage solaire.

Ouganda

« Solar Sister – les femmes africaines à l’origine de la révolution énergétique verte » dirige un réseau de vente directe, composé de femmes entrepreneurs vendant des lanternes solaires aux foyers ruraux..

Zimbabwe

L’initiative « Le développement durable en transformant les produits naturels » soutient les femmes entrepreneurs pour récolter, transformer et vendre les produits issus du marula

Vous trouverez plus de détails sur les lauréats des prix SEED en consultant le site de SEED sur